Home > News > Santé – dangers des ondes : le classement entre Wifi, GSM, Dect, Bluetooth…

Santé – dangers des ondes : le classement entre Wifi, GSM, Dect, Bluetooth…

[MAJ]Voici un classement objectif du danger potentiel des antennes relais GSM, bornes Wifi, oreillettes Bluetooth ou téléphones sans fil DECT ou ECO DECT, selon leur puissance d’émission des ondes électromagnétiques et leur distance. Ce comparatif, qui réserve des surprises, précise les technologies dont on doit davantage se méfier.

Une antenne relais GSM

Une antenne relais GSM

Les téléphones mobiles collés à l’oreille à longueur de journée sont-ils dangereux pour la santé et plus particulièrement pour le cerveau ? Et quid des énormes antennes relais souvent installées à proximité immédiate d’habitations ? Le réseau Wifi, voire le téléphone sans fil (aujourd’hui tous à la norme DECT) ou les oreillettes Bluetooth font également débat.

Les dangers que représentent les téléphones mobiles restent mal cernés (lire encadré), tandis que la nocivité du Wifi ou des téléphones sans fil est encore plus méconnue. En attendant de disposer d’études plus fiables, il est donc utile d’établir une hiérarchie entre les différentes technologies, dont on sait qu’elles émettent sensiblement le même type d’ondes électromagnétiques (0,9 à 2,4 Ghz) et dont on connaît la puissance d’émission.

Il s’agit donc bien de relativiser ces dangers, au sens propre du terme. On ne mesurera pas le danger réel de chaque technologie mais on identifiera celles sur lesquelles il faut appliquer en priorité le principe de précaution.

Danger du GSM : une étude à grande échelle n’a pas dégagé de résultats clairs

De multiples études avaient été réalisées depuis plusieurs années sur les possibles dangers des téléphones mobiles mais aucune n’avait permis de trancher. En mai 2010 ont été publiés les premiers résultats de la première étude à grande échelle (10700 personnes), baptisée Interphone et menée par le Centre international de recherche sur le cancer (une émanation de l’OMS). La conclusion se résume à cette phrase : « aucune augmentation du risque de gliome ou de méningiome n’a été observée en relation avec l’utilisation du téléphone mobile. Une augmentation du risque de gliome a été suggérée aux niveaux d’exposition les plus élevés mais des biais et des erreurs empêchent d’établir une interprétation causale. »

Acheter sur Amazon :

amazon Les meilleures oreillettes Bluetooth Voir l’offre
amazon Les meilleurs téléphones DECT Voir l’offre
.
Ce banal téléphone sans fil est-il dangereux ? Une chose est sure, sa puissance d'émission est 5 fois plus élevée que celle d'une borne Wifi, donc son impact potentiel est 25 fois plus élevé

Ce banal téléphone sans fil est-il
dangereux ? Une chose est sure,
sa puissance d’émission est 5 fois
plus élevée que celle d’une borne
Wifi.

Danger des ondes radios : tout dépend de la puissance d’émission et de la distance

Par exemple, la puissance d’émission d’une oreillette Bluetooth est 1000 à 2000 fois inférieure à celle d’un téléphone mobile. On ne dit pas que l’oreillette Bluetooth ne présente aucun danger, mais que si elle en présente un, celui-ci est négligeable par rapport au téléphone mobile collé à l’oreille. Il y a en effet aussi une question de distance. Par exemple, l’oreillette Bluetooth près de l’oreille doit être comparée au mobile placé dans la même position.

Car les effets des ondes électromagnétiques – donc leur dangerosité potentielle – dépendent également de la distance de l’émetteur. Difficile donc de comparer les risques que font courir une antenne relais de 20 W plantée à 10 mètres de votre balcon, et une oreille Bluetooth collée à votre oreille mais dont la puissance d’émission est de 1/1000 de Watts. Quoi qu’un calcul le permettrait probablement.

Le Wifi : une puissance d’émission cinq fois inférieure à celle d’un téléphone sans fil DECT

Notre tableau comparatif réserve quelques surprises. Par exemple, la puissance d’un réseau Wifi domestique est 5 fois plus faible que celle d’un téléphone sans fil. Pourtant, parce que le Wifi est une technologie plus récente, elle inquiète davantage les familles que les téléphones sans fils installés dans les foyers depuis des lustres.

Un DECT avec puissance d’émission réduite

Depuis peu, certains constructeurs de téléphones DECT comme Siemens proposent toutefois de diviser par 5 la puissance d’émission. On descend alors à 100 mW, soit la puissance du Wifi. La portée est évidemment diminuée mais reste largement suffisante dans un appartement normal. Un mode automatique réduit en outre la puissance en fonction de la distance entre le combiné et la base.

Les téléphones DECT avec fonction de réduction de la puissance sur Amazon :

amazon Gigaset Siemens SL910 Téléphone sans fil tactile DECT Noir
amazon Gigaset Siemens AS405 DUO Téléphones Sans fil Ecran NOIR
.
Tableau comparatif de la puissance d’émission des différentes technologies
Technologie Description Puissance d’émission
Antenne relais GSM/3G Antenne du réseau des opérateurs. Elles sont généralement installées sur les toits. Jusqu’à 40 W
Terminal GSM Téléphone mobile 1 à 2 W
DECT Téléphonie sans fil domestique 500 mW (0,5 W)
DECT avec fonction ECO DECT Téléphonie sans fil domestique avec fonction de réduction de puissance
réduction variable ou forcée
100 mW (0,1 W)
Wifi domestique Réseau local sans fil 100 mW
Femtocell Antenne relais GSM/3G domestique (technologie peu répandue mais commercialisée par SFR) 10 à 20 mW
Bluetooth (version 10 mètres de portée) Norme utilisée pour les oreillettes sans fil 1 mW

8 Responses

  1. Collet

    Bonjour Monsieur Lévy,
    Je suis mal-entendant et appareillé depuis une dizaine d’années. Je dois renouveler mon appareillage obsolète et mon audioprothésiste me propose un appareil connectiquable en bluetooth. Or le bluetooth est réputé dangereux. Sachant qu’un appareil auditif est très prés du cerveau et ne s’enlève que durant le sommeil, ai-je raison de m’inquiéter?

    1. Thierry Lévy-Abégnoli

      Bonjour. Je ne suis pas habilité à vous dire si le bluetooth est dangereux. Mais comme je le dis dans cet article, sa puissance d’émission est infime par rapport au GSM, soit environ 1000 fois inférieure.

  2. franck

    Bonjour Mr levy,
    J’ai un smartphone samsung galaxy S4 GT-I9505.Voici ce qu’il est dit pour le DAS de celui-ci:
     » indice DAS en W/kg
    0.342 (valeur tête), 0.547 (valeur corps) ; le DAS (Débit d’Absorption Spécifique) des téléphones mobiles quantifie le niveau d’exposition maximal de l’utilisateur aux ondes électromagnétiques, pour une utilisation à l’oreille » .

    -Il me semble que les valeurs qu’ils indiquent sont les valeurs maximum avec toutes les fonctions du mobile activées: GPS,WIFI,DONNÉES MOBILES ACTIVÉES,BLUTOOTH,ET AUTRES,toutes ensembles activées avec utilisation du mobile a l’oreille.
    -Pouvez-vous me le confirmer?Si oui,votre tableau dans la partie Terminal GSM est incorrecte car il faudrait que toutes les fonctions soient activées avec utilisation a l’oreille pour attester des chiffres que je vous ai cité.Puis vous citez 1 a 2W alors que le mien fait la moitié d’1W…..

  3. Pierre

    bonjour,
    Je me posais la question de l’accumulation des objets connectés.
    Cas personnel 2 ordinateur connecté en wifi + 2 téléphone GSM + 1 oreillette Bluetooth dans un bureau.
    Les dangers s’accumulent-ils ?

    Merci.

  4. Rémi

    Après de nombreuses recherches et quelques conversions, je peux rajouter les valeurs suivantes :
    Bluetooth de class 1 : 100 mW (20 dbm) soit la puissance d’un réseau wifi ou d’un dect eco donc non négligeable.
    Bluetooth de class 2 : 2,5 mW
    Bluetooth de class 1.5 : 6,3 mW

    Pour ceux que cela intéresse, se protéger avec les bonnes technologies. Merci pour le tableau très bien réalisé.

    Tout de bon

  5. Rémi

    Bonjour,

    Merci pour votre tableau très bien fait, il serait par contre intéressant de lui rajouter les Bluetooth de classe 1, 2 et la 1,5 de plus en utiliser et de puissance suffisante pour être mentionné.

  6. salik

    Monsieur Levy

    Pourriez vs m informer si les 40w des antennes de communication cellulaire a proximite d une habitation est dangereuse ? et plus dangereuse que l ensemble des watt emis par l environnement gsm qu iql ya autour de nous en general ?

    1. Thierry Lévy-Abégnoli

      Bonjour. Désolé mais je ne fais que des comparaisons relatives dans cet article. Je ne juge pas de la dangerosité mais je compare les puissances respectives. Etre un 10 cm d’un antenne de 40 watts, c’est sûr que c’est potentiellement plus dangereux qu’être à 10 cm d’un téléphone de 1 watt. Mais si le second n’est pas dangereux, le premier ne l’est pas non plus. Et les études à ce sujet restent contradictoires.

Laisser un message